3 commentaires sur “Aponévrosite plantaire, épine calcanéenne : comment je m’en sors… ou presque

  1. J’aime bien tes comptes-rendus, humour et humilité. Et tu es un sacré sportif, bravo. Je retrouve beaucoup de choses vecues en course ou à l’entrainement, dans la solitude de la réflexion en comptant les minutes sur un marathon par exemple.
    Dommage que tu n’aies jamais pu faire le marathon de Hambourg comme apparemment tu avais prévu en 2005, au niveau ambiance il est vraiment top!
    Mais j’imagine que l’ambiance de Roth ca transporte aussi…

    Ce weekend j’ai fait un temps marathon equivalent à une seconde près à ton record, mais je n’ai pas ton pedigree en triathlon. Les sorties vélos alpines ou pyreneennes se font pour moi sans competition, pour le plaisir des cols seulement. Mais je donne tout evidemment!!

    Bonne continuation, et bravo pour tes compte-rendus commencés si jeune.

    • Merci. C’est sympa. Et bravo pour ton marathon. Pour moi, c’est clair que je ne reverrai plus ces chiffres sur le chrono en franchissant à nouveau une ligne d’arrivée de marathon…

Vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s